Bouges-le-Château (Indre), château

http://bouges.monuments-nationaux.fr/

Édifié au XVIIIe siècle, le château comprend des communs, implantés en contrebas de la terrasse du château, où sont installées les écuries luxueusement aménagées entre les deux guerres. Les installations montrent à quel niveau de confort il est possible de parvenir sans rien sacrifier du plaisir esthétique. Elles sont organisées selon une symétrie parfaite. Sous un haut plafond à solives apparentes sont répartis six box, trois à chaque extrémité, encadrant deux rangs de stalles tête au mur, quatre de chaque côté. Les box sont entièrement clos de boiseries à claire-voie composées de barreaux tournés en forme d’élégants fuseaux. Les piliers des stalles et les montants marquant les séparations des box sont ornés de gros glands en chêne massif. Tous les aménagements sont réalisés dans le m ême chêne massif, ciré, et d’une belle patine brune, à l’exception des mangeoires, en fonte émaillée blanche.

Les communs abritent également deux selleries et un musée hippomobile.

La collection du musée comprend quatorze voitures, portant les signatures de carrossiers parisiens prestigieux, Bail, Binder, Kellner, sous la m ême livrée noir et jaune des derniers propriétaires du château, légué à l’ État français en 1967, témoignent de l’importance d’un train d’écurie dans une grande maison au début du XXe siècle, où les maîtres étaient amateurs de chevaux et d’attelages. Toutes sont luxueuses, notamment un grand coupé de poste signé Henry Binder, un road coach, un grand break de chasse, un magnifique tandem-cart, signé Kellner, une grande wagonnette de chasse en osier. Il faut noter deux voitures à gibier, dont un rare modèle équipé de trois cent quinze crochets pour suspendre les prises.

Monument national, propriété de l’ État, le château est géré par le Centre des monuments nationaux.

< >